Retour à la page d'accueil du site
Menu
Vocalisation du contenu
Les 4 M

Les 4 M

Divatte-sur-Loire s'identifie par les 4 M (Muscadet, Mâche, Muguet et Magnolia).

La commune forte de ses « 4M » s'identifie clairement comme un territoire rural.

DSC05992

Ses produits phares étant :

La Mâche et le Muguet (représentation symbolique du maraichage, forte économie locale)

Le Muscadet : vitrine promotionnelle du vignoble nantais présent sur nos coteaux divattais.

Le Magnolia : identité de la région nantaise qui symbolise les pépiniéristes présents sur notre commune (Pépinières Ripoche : référent national du Magnolia)

LR J244730 BATSAMERUS : fuchsia chapelain, devenu divattais

L'équipe municipale a décidé de baptiser ce fuchsia « Batsamerus » en mémoire de l'histoire de La Chapelle Basse-Mer. En effet, la toponymie du nom de La Chapelle-Basse-Mer ne vient pas du mot « mer », car jusqu'à la Révolution de 1789, son nom s'écrivait La Chapelle-Bassemere. Son nom vient donc de :

La Chapelle, dérivé du latin capa, désignant un lieu où est déposée une « chape », mot qui peut lui-même désigner le manteau de Saint Martin ou d'autres reliques. En l'occurrence, la relique locale était un morceau du voile de la Vierge qui disparut en 1793 et fut remplacée en 1839 par une autre relique prélevée sur celles de la cathédrale de Chartres. Le mot « chapelle » désigne, vers le Xe siècle, les agglomérations s'étendant autour d'un édifice contenant une relique. Le mot capella apparaît localement dans une charte vers 1050. Bassemere, écrit Batsameri dans un texte latin en 1115 et Batsamere en 1140, et qui se réfère très probablement à un seigneur du lieu, d'autant plus qu'on connaît une charte datée de 1084 qui fait intervenir un nommé Batsamerus, dont Batsameri est le génitif. Il faudrait donc comprendre : « Chapelle de Batsamere ». Cette origine du toponyme est confirmée par une tradition, mise par écrit au XVIIe siècle, qui fixe l'origine du bourg aux défrichements importants des Xe et XIIe siècles.

Ce fuchsia a été baptisé le dimanche 23 juin 2013 à 11 heures à la salle multi-activités, complexe sportif en présence de Monsieur le Maire, Roger JAMIN, sa marraine, Arlette JAMIN, épouse de Monsieur le Maire, de son parrain, François Delazorière, directeur artistique de la Cie La Machine et de son producteur, Marcel Delhommeau.


LR J244557 LR J244577 LR J244581 LR J244586


DSC06056 LAGON ROSE : rosier liane divattais

Pourquoi ce nom ?

Définition de lagon : étendue d'eau marine séparée du large par un récif corallien. La lagon est le plus souvent de forme circulaire au centre d'un atoll. Le Lagon Rose est dû à la couleur des cyanobactéries qui sont de minuscules organismes unicellulaires. Afin de résister à l'importante quantité de sel contenue par le lagon (380grammes par litre), les cyanobactéries fabriquent un pigment rose.

Le langon rappelle le rosier par sa forme circulaire et sa couleur rose vif et lumineux.

L'écume blanche du lagon rappelle le forme ondulée des pétales.

Les forêts tropicales des lagons font éco à l'éxubérance de ce rosier liane.

Ce rosier a été baptisé le samedi 11 juin 2016 à 11 heures à la salle du Bois Guillet Barbechat, en présence de Laurence MENARD, Adjointe déléguée à la culture, Christelle BRAUD, Maire et sa marraine, Alain BERTHELOOT, son parrain, et de Jean-Luc RIPOCHE, son producteur.

DSC06004 DSC05996                   DSC06034







Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes