Retour à la page d'accueil du site
Menu
Vocalisation du contenu
Levée de la Divatte

Levée de la Divatte

La Levée de la Divatte est devenue « route touristique des bords de Loire ».

Histoire de la Levée de la Divatte

Le nom de " levée " date du début du XVIè siècle et s'emploie généralement vers 1550 pour désigner les digues de Loire. Le rôle d'une levée est d'être capable de résister aux inondations et d'être insubmersible.

La levée de la Divatte fut la dernière grande levée de Loire construite en amont de Nantes au milieu du 19ème siècle.

En effet, afin de contenir le cours fougueux de la Loire lors des crues et de pouvoir exploiter ensuite, en vallée maraîchère, les 2200 hectares de marais assainis, on a très tôt élevé des digues. Mais elles n'étaient jamais assez hautes. On ne cessait de les reconstruire. Si des projets successifs n'ont pas vu le jour, ils ont tout de même inspiré la construction définitive.

Il fallut attendre 1846 pour qu'une ordonnance royale ordonne à La Chapelle Basse-Mer et aux communes voisines, la possibilité de se regrouper en " syndicat " et permette de déclarer la Divatte d'utilité publique. Les travaux durèrent 10 ans. L'ouvrage s'étend sur 16 km et constitue un talus haut de 3 mètres.

À la fin du 19ème siècle, la chaussée qui y fut construite devint route nationale le long de laquelle s'installèrent autrefois des guinguettes et aujourd'hui des restaurants aux spécialités " de bord de Loire ", dont le fameux " beurre blanc ".


La Levée de la divatte, de nos jours

Le Conseil Général a désormais en charge l'entretien et la consolidation de la levée, devenue " Route touristique des Bords de Loire ".


Plan d'accès : Levée de la Divatte

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes